[S’ÉQUIPER] Physiologique ou anatomique, caoutchouc ou silicone, de jour ou de nuit…Comment choisir la sucette de bébé ?

Tous les bébés ont un besoin naturel et physiologique de succion qui débute dès la naissance, qui atteint son apogée vers 22 mois à 24 mois et qui prend fin lorsque l’enfant se sent prêt, avec le soutien de ses parents si nécessaire. Dans certains cas, il arrive même que l’enfant l’oublie de lui-même. Lors de la succion, l’hormone du bien-être, appelée endorphine (ou endomorphine), est libérée. La sucette permet ainsi d’apaiser bébé, de calmer ses angoisses, ses pleurs et ses colères, c’est un excellent anti-stress ! Elle agirait également comme anti-douleur, en cas de poussée dentaire notamment. Son effet analgésique aide bébé à se concentrer sur la succion plutôt que sur la douleur elle-même. La sucette, aussi appelée familièrement “tétine” ou “tutute”, peut laisser le contrôle aux parents qui pourront ne la proposer qu'à des moments précis : avant une sieste ou le coucher pour que bébé s’apaise et s’endorme plus facilement ou à des moments précis de la journée, en cas de petit chagrin par exemple. Mais comment bien la choisir ? 

En bref : 

L'âge. Il est primordial de choisir une sucette qui correspond à l'âge de votre enfant pour éviter un risque de déformation du palais ou un mauvais alignement des dents. 

La matière. Le caoutchouc est souple et plus accessible en terme de budget alors que le silicone, un peu plus cher, contribue à limiter les risques d'allergies. 

Le type. La sucette physiologique se positionne toujours dans le même sens et s'inspire de la forme du mamelon. La sucette anatomique est réversible. Celle de jour est munie d'un anneau et celle de nuit ne l'est pas pour éviter de blesser bébé. 

Les critères de choix 

L'âge de l'enfant 

Il est primordial de choisir une sucette qui correspond à l'âge de votre enfant. En effet, chaque type de sucette est adapté à la morphologie de la bouche de votre bébé et sa forme évolue à chaque stade de sa croissance. Une sucette non-adaptée favorise les risques de déformation du palais ou un mauvais alignement des dents. Il existe 3 grandes catégories de sucette classée par âge :

Sucettes pour prématurés : un bébé prématuré n’a pas les mêmes réflexes qu’un nouveau-né et peut rencontrer des difficultés durant la succion. Les sucettes prématurés sont conçues pour les toutes petites bouches. Elles sont dotées d’une collerette plus petite et d’une téterelle plus courte, symétrique et en silicone.

Bon à savoir : certaines sucettes spéciales prématurés émettent un enregistrement vocal de la voix de la maman ou du papa qui se déclenche lorsque le prématuré arrive à téter. Elles favorisent la bonne “éducation” des prématurés quant à la succion et les encouragent à continuer à téter.

Sucettes de 0 à 6 mois : certaines sucettes peuvent être utilisées dès la naissance car la taille de la téterelle, c’est-à-dire la partie en caoutchouc ou silicone, est spécialement adaptée au palais des tout-petits et à leurs gencives. À partir de 3 mois, la téterelle de la sucette est plus volumineuse mais toujours dans le respect de la croissance du palais, des gencives et des dents de votre enfant.

Sucettes à partir de 6 mois et plus : les sucettes pour les enfants de plus de six mois ont une collerette plus large qui s'adapte à la taille de leur bouche et évite les risques d'étouffement.

La matière de la sucette

Une fois la catégorie d’âge ciblée, vous devez choisir la matière de la téterelle : silicone ou caoutchouc. Quelles différences ? On vous explique :

La sucette caoutchouc : de couleur marron, les sucettes en caoutchouc ou sucettes en latex ont un petit goût mais qui peut très bien convenir à votre enfant. Elles sont plus souples et se rapprochent de la texture du mamelon de la mère. Les sucettes en caoutchouc doivent néanmoins être régulièrement changées car elles ont tendance à se ramollir à force d'être stérilisées. Plus accessibles en terme de budget, il faut néanmoins rester vigilant quant aux allergies, plus fréquentes avec le latex.

La sucette silicone : de couleur transparente, les sucettes en silicone n'ont ni goût, ni odeur. Elles sont plus durables dans le temps mais leur coût est un peu plus élevé que celles en caoutchouc. Les sucettes en silicone contribuent également à limiter les risques d'allergies. Attention cependant, elles ont tendance à se fendiller après de trop nombreuses stérilisations. Vérifiez donc toujours l'état de la téterelle avant de la donner à votre enfant.

Le type de sucette 

Vous pensiez que c’était fini ? Et bien non, c’est tout un art de choisir LA bonne sucette pour votre petit bout ! Un troisième critère important dans le choix d’une tutute est la forme et le type de sucette. Pour la bonne croissance et le bon développement du palais, des gencives et des dents de votre enfant, il convient de s’attarder sur les 4 types de sucette suivants :

La sucette physiologique est adaptée à la cavité buccale du bébé. Elle permet un bon développement de la mâchoire en réduisant au minimum les risques de mauvais positionnement des dents dû à la succion. La sucette physiologique est caractérisée par sa partie plate contre la langue puis bombée et arrondie en haut contre le palais, s’inspirant ainsi de la forme mamelon de la mère. Elle se positionne toujours dans le même sens dans la bouche de bébé.

La sucette anatomique est symétrique et donc réversible. L'embout arrondi s'adapte à la bouche de bébé, quel que soit sa position. Dès son plus jeune âge, l'enfant peut mettre sa sucette en bouche tout seul, n'ayant pas de sens particulier à respecter.

La sucette de jour est généralement munie d’un anneau afin de faciliter sa manipulation et aussi d’y accrocher un attache-sucette.

La sucette de nuit possède un bouton arrondi sans anneau, qui évite que bébé ne se blesse malencontreusement pendant son sommeil.
               
           Astuce : optez pour une sucette fluorescente qui brille légèrement la nuit afin que bébé puisse la retrouver facilement ! Ce n’est que vers 12 mois que bébé arrivera à retrouver tout seul sa sucette dans son lit. Pensez à en acheter plusieurs du même modèle, et placez-en plusieurs à des endroits stratégiques dans le lit pour l’aider.

Les petits plus à prendre en compte dans l’achat d’une sucette                

 Vous êtes déjà bien armé pour choisir la sucette bébé la plus adaptée à votre petit bout ! D’autres critères sont néanmoins à prendre en compte comme par exemple :

• Votre budget ;

• Vérifiez la forme de la collerette, il faut que celle-ci soit légèrement creusée au niveau du nez pour une respiration de bébé confortable ;

• Pour garder la téterelle propre entre deux utilisations, certains modèles de sucette disposent d’un capuchon qui permet de garder à l’abri de la saleté et la poussière la téterelle.

• Le design, qui a dit qu’une sucette ne pouvait pas être tendance ? De nombreuses marques proposent des sucettes bébé aux motifs et aux coloris modernes, pour le plus grand plaisir des parents et des petits.

Quand faut-il stériliser une sucette bébé ?

La stérilisation est un processus qui consiste à détruire les micro-organismes (bactéries, virus, germes…) présents sur la téterelle d’une sucette.

Il est fortement recommandé de stériliser la sucette la toute première fois, avant de la donner à l’enfant. Il convient ensuite de la stériliser régulièrement, surtout durant les deux premiers mois de bébé.

Pour stériliser une sucette : portez l’eau à ébullition puis plongez la sucette dans l’eau bouillante pendant 5 minutes. Assurez-vous qu’elle ait bien refroidi avant de la donner à votre petit bout. Avant chaque utilisation, vous pouvez également nettoyer la sucette à l’eau chaude et au savon, puis rincez-la bien. 

Source : madeinbebe.com