La méthémoglobinémie : quand l'eau et les légumes représentent un danger pour bébé

4 commentaires

La méthémoglobinémie ou " syndrome du bébé bleu "

La méthémoglobinémie est une maladie du sang. Elle peut être congénitale, dans ce cas il s’agit d’une maladie rare, ou acquise par ingestion de produits oxydants.
La méthémoglobinémie se traduit par la transformation de notre hémoglobine, qui transporte l’oxygène dans notre organisme, en méthémoglobine, incapable d’assurer ce rôle. Un des principaux facteurs de la méthémoglobinémie est la consommation en excès de nitrates dans l'eau de boisson, l’alimentation ou par prise médicamenteuse.
Même si cette maladie peut toucher l’adulte, ce sont souvent les nouveaux-nés qui sont affectés. En effet, leur hémoglobine s’oxyde plus facilement, leur organisme est moins mature et leur alimentation contient des apports élevés en nitrates par rapport à leur poids et à leur hémoglobine totale.

Parents, certains  symptômes doivent vous alarmer : les nourrissons malades peuvent sembler en bonne santé, mais ils présentent généralement des signes de bleuissement autour de la bouche, sur les mains et les pieds, donnant ainsi le surnom de « syndrome du bébé bleu » à la maladie. Ces enfants peuvent avoir des troubles respiratoires ainsi que des vomissements et des diarrhées. Dans les cas extrêmes, on observe une augmentation de la production de salive, une perte de conscience et des crises convulsives. Certains cas peuvent être mortels.

Pour limiter les risques de contamination au nitrate, plusieurs conseils et recommandation sont à suivre.

  • Pour la préparation des biberons, il suffit de se référer aux recommandations de l’ Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) quant au choix des eaux minérales naturelles et des eaux de sources en bouteille. Ainsi, pour la consommation de bébé, il est préférable de choisir une bouteille qui porte la mention « convient pour la préparation des aliments des nourrissons » ou un logo représentant un biberon. Une fois la bouteille entamée, la conserver au frais et la consommer dans les 24 heures.
  • Pour l’alimentation des petits, un certain nombres de légumes peuvent être contaminés par les nitrites comme les épinards, salades, carottes, betteraves rouges… Les préparations maison à base de légumes doivent être consommées immédiatement ou, si leur consommation est différée, elles doivent idéalement être congelées. Conservées au réfrigérateur, ces préparations peuvent être gardées au maximum 24 heures.

Aujourd’hui, dans les pays industrialisés, la méthémoglobinémie est rare et curable si diagnostiquée à temps. Les nombreux contrôles des nitrates dans les approvisionnements en eau et dans les aliments permettent de réduire significativement les risques. Si l’alimentation des nourrissons nécessite une vigilance particulière, le respect des mesures d’hygiène et recommandations  décrites ci-dessus permet de limiter le nombre de nouvelles intoxications.  Alors n’ayez crainte, vous pouvez continuer à préparer de bons petits plats et bonnes purées pour votre bébé 😊

4 commentaires

  • Publié le par zUftlcsg

    sMKmToAnplrqQgP

  • Publié le par yBRrDvdOFeHXAUKS

    ngMsEBQjcZF

  • Publié le par OqjpSMfaLNCeZsGt

    tLAKqOwQXh

  • Publié le par KJADmQhFgjEWO

    WbXVEwTMp

Laissez un commentaire

Les commentaires sur le blog seront vérifiés avant leur publication
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.